Livret-guide de la visite du 04 septembre, "des roches pour les hommes préhistoriques"

Publié le par musée

Des roches pour les hommes préhistoriques.
Samedi 4 septembre 2010. Rendez-vous à 15 heures au musée.

Les dalles de silex de l’Aunette.
Au nord de la commune, entre la Jubiennerie et la Pinaudière, un vallon sec entame la couverture sénonienne constituée d’argiles, de spongolithes et de silex (C4-6S) mais également, au-dessous de cette formation, les argiles sableuses à dalles de silex de la partie supérieure du Turonien (C3c).
Les silex du Sénonien ont été brisés par la cryoclastie (action du gel) quaternaire.
L’argile sableuse de décalcification de la craie turonienne renferme de très nombreux silex qui proviennent de la désagrégation des tables de silex de la partie supérieure de l’étage. Ces silex sont brun clair ou gris sombre. Il y a aussi des fragments de calcarénites silicifiées qui possèdent une patine rougeâtre.
Ce sont les silex du Turonien qui ont été utilisés par les hommes préhistoriques du Paléolithique et du Néolithique pour la taille de leurs outils.

Les argiles des Hautes Maisons.
Ce sont des argiles kaoliniques noires qui sont le résultat d’une altération réalisée au sommet des calcaires et des marnes du Cénomanien (C1b). Elles sont recouvertes par les formations détritiques de Brenne (e6-g1). Leur épaisseur varie de 0 à 4 mètres. Il s’agit d’argiles kaoliniques noires, massives, sans stratification apparente.
Elles contiennent des nodules de pyrite, quelques rares fragments d’Exogyres (provenant du Cénomanien) et des cristaux de gypse de plusieurs centimètres de long.
Ces argiles sont exploitées pour le kaolin depuis plusieurs dizaines d’années.
Les hommes préhistoriques du Néolithique ont pu trouver ces argiles à l’affleurement et les utiliser pour fabriquer leurs poteries. Le probable atelier de potier gallo-romain de Durtal a vraisemblablement été approvisionné à partir de cette argile.
Les nodules de pyrite ont pu servir aux préhistoriques pour l’allumage du feu (percussion de la pyrite par un silex sur de l’amadou).

Taille de quelques éclats au musée.
Nucléus, percuteur, bulbe de percussion, point de percussion, talon, retouche, racloir, encoche, perçoir, grattoir, biface, burin, etc…

 

N'oubliez pas de vous inscrire pour les visites du musée archéologique

au 02 54 38 94 50

ou au 06 83 46 71 96

Commenter cet article